Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 17:50

I use to be alone

In my world of silence

Watching everyday the dawn

And counting number of suns

 

I use to be alone

And I swear it’s my choice

Here my life is just a loan

As well as my voice

 

I’m alive

No matter what you say

I don’t dive

In your fake world where you pray

 

I use to see this world

Lost in all your lies

Lost in all these girls

Who only give us tears to cry

 

I use to feel this world

Miles and miles away

My eyes watch it so blurred

All around is grey

 

I’m alive

No matter what you say

I don’t dive

In your fake world where you pray

 

I always thought I'm born to suffer

Now I know I'm here to resist

I'm born to face this world

And trust me I will persist

Repost 0
Published by Wan
commenter cet article
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 14:56

Les yeux fermés je vis

Caché dans mon monde

Et mon idéal j’inscris

Sur les ailes d’une colombe

 

Les yeux fermés la nuit

Mon espoir commence

Et mon sourire ressurgit

Lorsque leur monde n’est qu’absence

 

Les yeux fermés de dépit

Mon cœur entame sa danse

Pour m'offrir un sursis

Plus de route en contre-sens

 

Je rêve donc je vis

Un monde, mon paradis

Je rêve donc je suis

Loin de mes pleurs, loin de vos cris

 

Les yeux fermés, mon utopie

Un océan de bonheur

Sous un soleil de midi

Sous un ciel haut en couleur

 

Les yeux fermés en harmonie

L'aube pointe à l'horizon

Des rayons de poésie

Eclairent mon âme au plus profond

 

Les yeux fermés, un ressenti

La confiance entre mes mains

Celle qui si souvent me fuit

Dans l’ombre oui je la tiens

 

Je rêve donc je vis

Un monde, mon paradis

Je rêve donc je suis

Loin de mes pleurs, loin de vos cris

 

Je meurs de mes nuits chaque matin

Je meurs de mes cris en regardant demain

Mes yeux ouverts ne sont que chagrin

Peut-être qu’aveugle je serais plus serein

 

Tout le jour je ne pense qu’à la nuit

Pour toujours à rester endormi

Puisqu’ouverts mes yeux ne sont qu’ennui

Puisque sur Terre je ne ressens aucune vie

Repost 0
Published by Wan
commenter cet article
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 23:47

Je me plais dans le silence, comme noyé dans la musique

J’aime me taire par aisance, comme certains donnent la réplique

Aux mots j’essaie de donner sens, à trouver la formule magique

Et faire que mon esprit danse, pour ne pas être à jamais statique

 

Ô, mots, sacrés compagnons, qui me guidez depuis ma naissance

Je vous chante soirs entiers au balcon, comme une parade de flots intenses

Je vous couche sur feuille sans un son, pour éviter au dehors les sorties de violence

Comme le premier amour sous un frêle jupon, souvenir unique de cette éternelle jouissance

 

J’admire le vent du soir, qui mène le soleil à l’horizon

Avec le souffle de l’espoir, qu’il retrouve sa place au Panthéon

Sans un bruit, sans histoires, il rythme et conseille nos saisons

J’attends qu’il me raconte les déboires, d’un chef d’orchestre muet tournant en rond

 

Le silence est d’or et magnifique, quand il nous plonge dans notre propre désespoir

Quand il nous donne un air nostalgique, qu’il nous renvoie comme un miroir

Il est d’instinct artistique, quand on ne veut pas décevoir

Quand trop facile est la critique, Ô mots, taisons-nous, allons nous rassoir

Repost 0
Published by Wan
commenter cet article
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 17:38

Il parait qu’il faut vivre

Malgré tout

Même si tout les soirs je suis ivre

Même si je deviens fou

 

Même si plus rien en moi ne vibre

Si je n’ai plus de pouls

Même si je n’ai plus une fibre

Qui me relie à tes yeux doux

 

On était censé se battre

Pour ne pas que l’on s’échoue

On était censé accroître

Notre amour jusqu’au bout

 

Abandonner en pleine route

Sur le chemin du bonheur

Abandonner sans le moindre doute

Ou peut-être pour quelques peurs

 

Moi je suis en pleine déroute

Je noie mon malheur

Peu importe le prix que ça coûte

La mort ou compter les heures
Repost 0
Published by Wan
commenter cet article
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 17:37

Oui c’est triste

Mais c’est un soir de plus

Où je suis défaitiste

Au fond d’un verre j’ai trouvé un monde déchu

 

Oui c’est triste

Encore un soir à ramper

Derrière mon verre défaitiste

Noyé sous ton amour échoué

 

Je pleurs encore

Des perles de pluies

Je pleurs à la mort

La fin d’une vie

 

Oui c’est loin

Cette idylle éternelle

Cet amour lendemain

Qui dans mes yeux n’est plus que sel

 

Oui c’est loin

Ces projets à la vie

Qui vous font voir demain

Comme un siècle infini

 

Je pleurs encore

Des perles de pluies

Je pleurs à la mort

La fin d’une vie

 

Mais cette vie est finie

Comme ce verre vide

Qui bientôt se remplit

D’un nouvel acide

 

Mais cette vie est finie

Comme ce verre qui se plaint

D’être seul aujourd’hui

Sans attendre demain

Repost 0
Published by Wan
commenter cet article
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 17:36

Tu manques

A mon cœur, à mes yeux

Ça me manque

De ne plus être égal à deux

 

Tu manques

A mes mains, à ma bouche

Quand tous les soirs

Sans toi je me couche

Repost 0
Published by Wan
commenter cet article
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 17:35

Je devrais mourir

Quitter cette hypocrisie

Je souhaite partir

Ou effacer toute cette vie

 

Mais c’est toi qui me tiens

L’espoir de te revoir

Pour toujours dans mes mains

Ou même pour un soir

 

L’espoir de revivre quelque chose

De te revivre toi mon ange

De me resservir une simple dose

De cette vie si étrange

Repost 0
Published by Wan
commenter cet article
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 17:33

Je n’y ai jamais vraiment cru

Une utopie inespérée

Un conte de fée pour les déchus

Un nouveau dieu pour les athées

 

Je regardais autour de moi

Qui aurait pu me faire croire

Dans ce monde de cinéma

Que l’amour serait venu me voir

 

Et aujourd’hui tu respires

Mon atmosphère, mon monde à moi

Et aujourd’hui tu inspires

Mes rêves et mes choix

 

J’ai failli lâcher mais maintenant je tiens

Je te garderai dans le creux de mes mains

Dans mon sang coulent les notes d’un refrain

De ceux qui vous bercent chaque matin

 

Ta joie de vivre, ton sourire aux lèvres

Complètent ma vie et font pousser mes rêves

Je n’ai plus peur devant l’éternité

Tiens-toi à mon cœur et laisse-moi te guider

 

Et aujourd’hui tu respires

Mon atmosphère, mon monde à moi

Et aujourd’hui tu attires

Mon futur dans tes bras

 

Et aujourd’hui tu respires

Mon atmosphère, mon monde à moi

Aujourd’hui et l’avenir

N’appartiennent qu’à toi et moi

Repost 0
Published by Wan
commenter cet article
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 17:32

Can’t you feel it? Love is here

In our hands and now in my tears

But how can you let it go

You still know I love you so

 

The aching is no more a doubt

As my heart is crying out

In my veins you are still running

In my winter please come back my spring

 

I want to see the sun again

Lying with you without my pain

I want to see you under the moonlight

And watch your face making everything right

 

But now I feel you so far away

I can’t touch you anymore on my way

I swear honey I’ll always love you

Even if you keep standing out of my view

Repost 0
Published by Wan
commenter cet article
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 17:31

Le temps devait t’effacer

Mais tu demeures pourtant

Autant en emportent mes pensées

Vers les abîmes de notre océan

 

Le temps devait te résoudre

A un souvenir des plus sucrés

Aujourd’hui je dois en découdre

Pour ne pas tout abandonner

 

Mais le temps glisse sur toi

Comme l’eau sur la roche

L’érosion ne fait plus loi

Quand c’est l’amour qui s’accroche

 

Le temps devait éclaircir

Cet horizon sombre aux ébènes

Faire du soleil mon empire

Que le printemps redevienne

 

Le temps devait être absence

Ne rien laisser de ma mémoire

Et tout brûler à l’essence

Ne plus croire en l’espoir

 

Mais le temps glisse sur toi

Comme l’eau sur la roche

L’érosion ne fait plus loi

Quand c’est l’amour qui s’accroche

 

Mais le temps ne rythme plus mes veilles

Il m’abandonne à son tour

Il ne croit plus au moindre réveil

Ce cœur n’exprimera plus l’amour

 

Il se terre dans un profond sommeil

Les yeux fermés ne rendent pas sourd...

Repost 0
Published by Wan
commenter cet article

Présentation

Recherche