Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 17:01

 

Life is just a game

I play day by day

Never feel the shame

Never live it as a fray

 

Life is just a game

It’s not so easy to take it so well

It doesn’t give me fame

But sometimes I feel the hell

 

Tell me again that I can have feelings

And feel you so high

How can you tell about my feelings?

They can’t be a lie

 

Life is just time

I can see it passing or just enjoy it

But I can’t say it’s mine

I can’t even delete it

 

Life is just time

I have to run not to look at it ahead

I can say I’m fine

If my mouth is not full of meds

 

Tell me again that I can have feelings

And feel you so high

How can you tell about my feelings?

They can’t be a lie

 

Repost 0
Published by Wan
commenter cet article
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 11:41

Si j’avais su

J’aurais découvert le monde et ses soleils

Les cultures des contrées du triste aux merveilles

 

Si j'avais su

J'aurais débouché un à un tous les grands châteaux

Pour faire de ces repas des festins au plus haut

 

Si j'avais su

J'aurais crié "je t'aime" aux 4 coins de la Terre

J'aurais hurlé mon amour aux vents de l'univers

 

Aujourd’hui vos pas résonnent

Au plus profond de ma tombe

Comme une horloge qui sonne

Et qui annonce la fin d’un monde

Aujourd’hui rien ne pardonne

Même plus le tonnerre qui me gronde

Mon corps, mon âme s’abandonnent

Les regrets pleuvent comme des bombes

 

Si j’avais su

J’aurais déchiré l’antre de mon cœur

Oublier ce triste et connaître le bonheur

 

Si j’avais su

J’aurais plongé dans le ciel du haut des nuages

Sans voile pour profiter du monde et de mon naufrage

 

Si j’avais su

J’aurais navigué à travers les lunes sur les océans

M’échouer cent fois, trouver la couleur de mon sang

 

Aujourd’hui vos pas résonnent

Au plus profond de ma tombe

Comme une horloge qui sonne

Et qui annonce la fin d’un monde

Aujourd’hui rien ne pardonne

Même plus le tonnerre qui me gronde

Mon corps, mon âme s’abandonnent

Les regrets pleuvent comme des bombes

 

Si j’avais su

J’aurais crevé le système, fait le tour des galaxies

Pour voir ce qui enchaîne nos raisons infinies

 

Si j’avais su

J’aurais tourné en rond pendant des millénaires

Pour creuser le sillon d’un cyclone aux enfers

 

Si j’avais su

Mon amour j’aurais ouvert au monde l’infini de mes veines

Pour te chanter l’offrande du plus beau de mes poèmes

 

Aujourd’hui tes pas résonnent

Au plus profond de mon cœur

Comme une horloge qui abandonne

Toutes ses secondes et ses heures

Aujourd’hui oui je pardonne

Ton amour et mes douleurs

Contre ton être je m’abandonne

Et la mort ne me fait plus peur

 

Repost 0
Published by Wan
commenter cet article
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 19:28

Les questions qui traînent au fond de l'esprit

Les raisons qui rendent plus courtes les nuits

Les vents qui repoussent au loin les certitudes

Les nuits qui ne sont rien que des murmures de solitude

 

Les « si » qui remplissent nos existences de remords

Les choix dérobés sous la peur d’avoir tort

Les vies sans défis qui nous font vivre au ralenti

Derrière un chemin tracé que l’on n'aura jamais choisi

 

Les idées naissantes qui ne verront jamais le jour

Sous les rires d’une amitié, sous les larmes d’un amour

Les actes manqués qui sonnent comme des reproches

Les clins d’œil sans lendemain auxquels on se raccroche

 

Les mots arrachés qui résonnent à la souffrance

Les pensées si profondes qui deviennent notre essence

Les regrets d’un jour aux nuages de l’éternité

Des marées de lunes pour fendre l’ombre de nos pensées

Repost 0
Published by Wan
commenter cet article
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 17:04

 

Approche ton visage de la fenêtre

Ouvre les yeux sur ce qui s’offre au dehors

Ecoute le vent murmurer les douleurs de mon être

Et les feuilles qui volent et portent mes trésors

 

Approche tes mains du feu qui danse

Et réchauffe ton cœur au pourpre des flammes

Admire son esprit vaquer à l’insouciance

Les beautés et les peines qui montent de mon âme

 

Cours dans les rues et les champs

Laisse la brise caresser ton sourire

Lui qui n’a été que trop longtemps absent

Par delà les montagnes qu’on l’entende rugir

Repost 0
Published by Wan
commenter cet article
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 11:14

You hold me in your arms

With some love and some hate

I don’t know how to go on

Your feelings are so desperate

You feel like your heart is gone

Someone told me true love waits

 

You hold me in your words

Your cries and your sorrows

Every sound presses on my lungs

Send me back the life you’ve borrowed

My brain can’t make the difference

The truth, the lie, the doves or the craws

 

My beloved jail

You’re my heaven, you’re my hell

Repost 0
Published by Wan
commenter cet article
13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 15:29

To born, a hope

To grow, a dope

And to die, a life that passes by

 

And to love, a god

To live paranoid

They know how to make us cry

 

But I know, I see

The hole, around me

I will never think like that

I will never live like that

 

To fear, the fights

We’re wrong, they’re right

We ask for truth, we only face a lie

 

To go forward, a decoy

And to lead, a toy

And to help, a hand always too high

 

But I know, I see

The hole, around me

I will never think like that

I will never live like that

 

To born, love

To peace, doves

At the end, a world we’re proud of

Repost 0
Published by Wan
commenter cet article
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 02:18

Can we forgive everyone ?

Can we forget everything ?

Can we see the beauty of the swan

Even if it has killed your feeling ?

 

Can we erase the past ?

And only think about today

Can we rewind to the last

Minutes before our fray ?

 

I hope so baby

Let us replay

I hope so honey

Wipe my sorrow away

Repost 0
Published by Wan
commenter cet article
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 13:38

 

Sometimes life is so tough

You feel you’ve had enough

All your feelings have been denied

 

                                               Murdered by love     

By life or someone above

No one’s understood what you feel inside

 

If you rewind to the past

Would you do the same?

Your time, your cast

Are you someone to blame?

 

Meet something true

Meet someone new

Days have never been so dark

 

You don’t know what you’re living for

You don’t know you anymore

In your eyes you can’t see any spark

 

If you rewind your time

Would you change your life?

The smile of your mind

Will you be so blind?

Repost 0
Published by Wan
commenter cet article
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 17:48

 

 

 

Entrez dans la danse

Et voyez comme on rame

Venez saisir la chance

De déposer les armes

 

Entrez dans la danse

Dans la farandole des âmes

Perdues dans la transe

D’une France sous les larmes

 

Attirer par l’apparence

Par tout ce qui fait rêver

A voir la dégénérescence

De nos idoles télévisées

 

Des papillons à la lumière

A se brûler les ailes

Des insectes aux réverbères

A se croire éternels

 

A croire qu’on en redemande

Qu’on aime à se rendre malade

Mais qui soufflera les cendres

Des dépouilles de nos camarades

 

C’est sur qu’à rester enfermés

Comme des chiens derrière l’écran

Il faudra pas être étonné

Quand ils viendront pomper ton sang

 

Merci les banques, merci la bourse

Merci New-York et le Cac40

Ce n’est pas vous qui ferez nos courses

Là-haut l’humanité est absente

 

On ne voit rien du monde dehors

Celui qu’on nous dit si fragile

Nos consciences aveuglées s’endorment

Prêtes à percuter l’immobile

 

Il est temps de se bouger

Ne pas se fondre dans le tas

Ne plus jamais se retrouver

A la merci des quinquennats

 

Pays au bord de l’implosion

A force de rentrer dans la chaine

Osons poser nos conditions

A la condition humaine

 

Un couteau planté dans les veines

Une corde au cou pour le futur

Ou une jeunesse qui se déchaine

On ne respire plus sous la censure

Repost 0
Published by Wan
commenter cet article
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 01:42

 

Nous naviguons les idées à l’envers

La tête sous l’eau, nos corps immergés

Des mains nous tiennent moi et mes frères

Pour nous empêcher de respirer

Surtout ne pas remonter prendre l’air

Ce serait trop dangereux pour leurs idées

Il n’y a qu’un seul moyen de nous faire taire

Remplir nos gueules d’images truquées

Tout ça pour boucher nos artères

Et contrôler pauvres aliénés

 

Noyés sous la lune

Mais dit-elle encore la vérité

Noyés sous des dunes

D’espoirs hallucinés

 

Nous volons les têtes vides

Des trous noirs en guise de cerveau

Piqures, pilules et doses d’acide

Pour nous faire croire en un monde nouveau

A remplir les poches de ceux qui décident

Des liasses de dollars qui nous rendront tous égaux

On peut lire dans leurs petits yeux avides

Qu’un être humain en moins ne leurs fera pas défaut

Que si la vie, eux, leurs creusent des rides

Pour la majorité, elle creuse des tombeaux

 

Noyés sous la lune

Mais dit-elle encore la vérité

Noyés sous des dunes

D’espoirs hallucinés

 

Nous mourrons, c’est sur, les yeux béats

Au rythme du pendule qui envoute nos heures

Des moutons, des agneaux, voir même des sherpas

Nous porterons le fardeau de ce monde sans cœur

Nous le porterons, oui mes frères, mais avec joie

Crédules que nous sommes à croire en ce bonheur

Celui qu’on nous donne tous les jours comme un simple repas

Aliénés devant un écran tous les soirs à 20h

A boire des conneries pour gonfler l’audimat

Sur qu’on est noyé dans nos vices et nos peurs

 

Noyés sous la lune

Mais dit-elle encore la vérité

Noyés sous des dunes

D’espoirs hallucinés

Repost 0
Published by Wan
commenter cet article

Présentation

Recherche