Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 11:39

Approche mon enfant, je vais essayer de passer

Les incertitudes du temps, pour ne pas t’effrayer

La peur qui est mienne, quand le soleil se lève

L’innocence qui est tienne, devant un futur qui s’achève

L’avenir dans tes yeux, brille comme nulle étoile

Et ton rire merveilleux, me fait mettre les voiles

Et j’éclaire dans ton ciel, comme Vénus pour le berger

Et je trace à tire d’aile, des chemins pour te guider

 

Approche mon enfant, je vais essayer de parler

De ce qui est important, dans ce monde déjà noyé

Les mains de tes frères sont de plus en plus hautes

Mais ne sois pas amer ce n’est pas de leur faute

On forme la jeunesse loin de la fraternité

Plongés dans l’ivresse, on piétine nos idées

Mais non ne pleure pas, tout n’est pas que fiction

Tes pas dans mes pas, ensemble vers l’horizon

 

Approche mon enfant, je vais essayer de chanter

Le bonheur des instants passés à tes côtés

La joie qui est mienne quand ton rire résonne

Le monde et ses chaînes, tout ça je l’abandonne

A travers ton être la vie prend un sens

Là où ta lumière pénètre, la douleur n’est qu’absence

 Et si ta main dans ma main nous mène hors du temps

C’est que la force de nos liens est bien plus que celle du sang

Partager cet article

Repost 0
Published by Wan
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche