Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 23:47

Je me plais dans le silence, comme noyé dans la musique

J’aime me taire par aisance, comme certains donnent la réplique

Aux mots j’essaie de donner sens, à trouver la formule magique

Et faire que mon esprit danse, pour ne pas être à jamais statique

 

Ô, mots, sacrés compagnons, qui me guidez depuis ma naissance

Je vous chante soirs entiers au balcon, comme une parade de flots intenses

Je vous couche sur feuille sans un son, pour éviter au dehors les sorties de violence

Comme le premier amour sous un frêle jupon, souvenir unique de cette éternelle jouissance

 

J’admire le vent du soir, qui mène le soleil à l’horizon

Avec le souffle de l’espoir, qu’il retrouve sa place au Panthéon

Sans un bruit, sans histoires, il rythme et conseille nos saisons

J’attends qu’il me raconte les déboires, d’un chef d’orchestre muet tournant en rond

 

Le silence est d’or et magnifique, quand il nous plonge dans notre propre désespoir

Quand il nous donne un air nostalgique, qu’il nous renvoie comme un miroir

Il est d’instinct artistique, quand on ne veut pas décevoir

Quand trop facile est la critique, Ô mots, taisons-nous, allons nous rassoir

Partager cet article

Repost 0
Published by Wan
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche